Delphine Epron

Démarche

« Ce qui m’intéresse c’est la tension entre une image mentale de la réalité et les possibilités infinies d’y échapper. S’intéresser au paysage en tant qu’espace que l’on peut désarticuler, déstructurer, c’est convoquer une mémoire d’affects et retrouver l’émotion de la perte de vue, du regard qui s’égare. »

 

 

Delphine Épron s'imprègne de motifs et sensations dans la nature. À l'aide de son carnet d'étude, souvenirs et perceptions ressurgissent avec force et énergie. Les grandes lignes et la structure apparaissent, les contrastes sont forts, les couleurs éclatent et des accidents peuvent survenir. Un long travail d'érosion alternant avec des superpositions, l'ajout de détail permettant de changer d'échelle, contribuent à façonner l'œuvre. Celle-ci nous fait voyager ensuite de façon vertigineuse dans un univers mêlant minéral et végétal et dégageant un récit de la vie intense, avec l'idée de mouvements, de tensions et d'équilibres instables, mais d'une beauté paradisiaque et captivante.

 


Oeuvres

Cliquer sur l'image pour l'agrandir et lancer le diaporama.


Biographie

Delphine Epron est née à Paris en 1966, y vit et y travaille, à l’exception d’un séjour de deux années à Londres. Son parcours professionnel a débuté dans l’univers du prêt-à-porter de luxe. Mais rapidement, pressée par l’urgence de peindre, il s’est poursuivi à l’école d’art Françoise Conte puis dans l’atelier de Françoise Bissara Fréreau, et enfin aux ateliers Beaux arts de la ville de Paris avec Martin Bissière.

Son travail  est présenté aux Salons des Réalités Nouvelles depuis 2007, de Montrouge (2007), à la Médiathèque de Ganges (2009), à la galerie Reg’Art Confrontations à Rouen (2008), à l’Espace culturel les Dominicaines à Pont-l’Evêque (2010) et plus récemment au salon du Grand Prix de Peinture à Saint Grégoire (2013). Elle collabore régulièrement à de nombreux projets artistiques tels l’élaboration de la « Nef végétale », œuvre monumentale de Juliette et Jacques Damville au Château de Mesnières en Seine Maritime (2008), la performance de body painting lors du défilé au Carrousel du Louvre de Zhen & Mossi (2013) et l'exposition/collection « L'atelier de l'ange » avec ces mêmes créateurs (2014). Elle est présente au festival de land art 2014 de Cannes avec son installation «L'arbre bleu».

 

Voir le site de l'artiste